Avenir du dépôt de Chartres

Aujourd’hui, la direction convoquait les OS « pour échanger avec [nous] sur la résidence de Chartres et les réflexions qui sont en cours ».

Étaient réunis :

  • Pour la direction : Mr Dutilleux, Mme Kaplan, Mr Larcher, Mr Lépine, Mr Terrien, Mr Tworek.
  • Pour le personnel : Mr Baudon, Mr Clavelier, Mr Courivaud, Mr Hélin, Mr Normand.

C’est annoncé !

Si la direction nous préparait depuis longtemps à l’idée que le dépôt de Chartres pourrait être un jour rattaché à Tours, maintenant c’est officiel :

Le dépôt serait retiré de l’ET PRG en juin 2018.

Par contre, il ne serait pas rattaché à l’ET Centre puisque celui-ci disparaîtrait au même moment dans la création « d’un pôle TER Centre » avec la création de trois directions de ligne : Orléans, Tours et Chartres.

Le dépôt de Chartres serait finalement rattaché à un Établissement Spécialisé Voyageur (ESV) multimétiers et monoactivité regroupant les contrôleurs, les agents d’escale, et les conducteurs. Cet ESV de Chartres serait bien entendu rattaché à la région de Tours et comporterait, selon la DUO, environ 250 agents.

Selon la direction, ce n’est que le « début de la réflexion » et on partirait d’une « feuille blanche ». Mr Sylvain Larcher serait le responsable de la mise en place de ce projet.

Comme toujours, la direction et les DPX foncent les yeux fermés sur ce projet qui ne peut qu’être positif ! Bien que le projet proposé soit vide et creux, il faudrait y voir une « superbe opportunité » pour les agents de Chartres.

SA 2018

Comme à chaque changement de service, il n’y aurait que des changements à la marge sur les roulements… Selon la direction, « demain, on ne supprimera pas toute la charge banlieue à Chartres » ; cela n’engage qu’elle ! Toujours selon la direction, il n’y aurait aucun changement pour les autres résidences de l’UO Proximités, notamment celles qui font de la charge TER ; cela n’engage qu’elle !

En même temps, un travail sur la charge va être fait, notamment « avec Transilien pour voir ce qu’il est possible de faire ».

Aucun engagement et ce n’est pas fini !

À ce jour, la direction n’apporte aucun engagement concernant les futures IRP, le déroulement de carrière comme l’accès au TGV, les notations, les mutations, la commande des agents, etc. Tout resterait à faire !

Pour la direction, il fallait avant tout être rassurant pour nous « vendre » son beau projet. Mais il est certain que tout n’a pas été mis sur la table et que cela va vite se compliquer.

L’intégration d’un dépôt comportant 70-75 % de charge banlieue dans un établissement « produit TER » va vite être problématique.

Ensuite, il est évident que « Transilien » va aussi restructurer ses troupes, ce qui commence avec les collectifs Traction mis en place sur Rambouillet. Au 1er janvier 2018, sera créé un Établissement Spécialisé Transilien (EST) ligne N et U contenant les agents d’escale et contrôleurs de ce périmètre ; à quand les ADC ?

La volonté du « pôle TER Centre » est de regrouper l’ensemble des agents travaillant pour lui dans trois établissements d’axe. La question des ADC de Paris et Trappes qui font du TER va vite se poser aussi.

Au final, après la disparition de l’ET Centre, c’est l’avenir même de l’ET PRG qui va se poser, avec son probable éclatement très prochainement. Du coup, c’est la mise à plat de tous les roulements qui risquent d’arriver rapidement. Dans cette logique absurde de la spécialisation (qui a largement fait ses preuves d’inefficacité comme au FRET), la création d’une annexe TER à Paris pourrait être envisagée.

La CGT est opposée à la spécialisation des agents par produit. Il est clair que ce n’est pas fait dans un but d’améliorer la production, mais dans la perspective de l’ouverture à la concurrence, ou plutôt de privatisation. Par ailleurs, le mélange de différents métiers dans cette logique de spécialisation va remettre en cause l’ensemble des métiers, par la perte de compétence et voir ceux-ci rapidement évoluer. Il en va de même pour la réglementation. C’est la fin de l’unicité des métiers.

La CGT revendique la création d’un Établissement Multiactivités (EMA) de Chartres contenant l’ensemble des agents de l’étoile de Chartres (équipement, EIC, SUGE, ADC, ASCT, Escale…) tout en gardant et maintenant des lignes métier fortes définies dans le dictionnaire des filières.

Le syndicat CGT des cheminots de Chartres appelle l’ensemble des agents à se rapprocher d’un militant CGT pour faire remonter leurs questions et inquiétudes et à rester vigilant pour les suites.

Télécharger le tract en pdf

2017-10-04_CR_ESV_Chartres
Titre: 2017-10-04_CR_ESV_Chartres (45 clics)
Légende:
Nom du fichier: 2017-10-04_cr_esv_chartres.pdf
Taille: 224 KB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *